CNVA à Antony

CNVA, rencontre avec une école liée  aux métiers de la voiture de collection

C’est quoi le CNVA ?CNVA

Le Conservatoire National des Véhicules Anciens, CNVA,  est la 1ère école en France spécialisée dans les métiers de la restauration. Sa mission est de former les futurs restaurateurs de véhicules anciens. En effet, ces savoir-faire sont actuellement menacés par la pénurie de compétences dans ces domaines. D’ici 2025, parmi les 4000 entreprises du secteur, plus de la moitié seront dirigées par des personnes ayant dépassé l’âge de la retraite…

C’est parti de ce postulat que Luc MAUREL, fondateur du CNVA, a mis en place une formation répondant au besoin des professionnels de la restauration.

CNVAAujourd’hui, 80 stagiaires par an accèdent au CNVA pour sa formation de “Technicien en Restauration des Véhicules Anciens”. Cette formation généraliste d’un an permet de découvrir les différents métiers de la restauration et de l’entretien des véhicules de collection. Ainsi les stagiaires apprendront le formage, sellerie, électricité, mécanique, carrosserie.. .

Face à l’explosion du marché de la voiture de collection, plus de 90% des stagiaires trouvent un emploi dans le domaine. Un pari réussi pour Luc MAUREL !

Depuis quelques mois, Stéphane GUARATO a rejoint l’aventure au poste de responsable Marketing et apporte son expertise dans ce domaine pour le compte du CNVA.

Leur parcours:

Luc Maurel est un sportif convaincu et à atteint 3 sports au niveau international, Tir à la carabine, handball et Moto. Il obtient tout de même 5 titres de champion de France et 2 titres de vice champion ! C’est en 1991 qu’il arrête la compétition et crée une société dans la presse écrite Auto Moto. En 2001 il est Directeur du centre de formation de l’institut européen de mécanique sportive ( Alès ). En 2005 il crée le centre de formation de l’institut des sports Mécanique, et en 2008 le Conservatoire National des véhicules anciens. C’est en 2015 que le CNVA s’installe à Antony.

Stéphane Guarato est issu d’une famille  de passionnés d’automobiles. Son père a 9 Dakar a son actif et son frère est un ancien pilote de formule Renault. Stéphane n’est pas en reste avec 10 ans de karting en compétition + 1 an en Formule Peugeot Sport 206 relais… Il arrête la compétition en 2009 et part en Australie pour une aventure dans la restauration jusqu’en 2015. Puis, retour en France, il devient Président de la société Alloclassic, location et négoce de véhicules de collection.  C’est tout récemment en 2017 qu’il rejoint  Le CNVA en tant que Responsable marketing.

Une formation exigeante et sérieuse

Au Conservatoire National des Véhicules Anciens, la formation est l’essence même du projet. En effet, celle-ci dure 10 mois non stop et exige une implication totale des stagiaires. Pour beaucoup d’entre eux, il s’agit d’une reconversion et donc l’échec n’est pas permis ! Par ailleurs d’un point de vue pécuniaire il s’agit d’un vrai investissement qu’il serait dommage de mettre en danger par manque de motivation.

De ce fait, Luc MAUREL a fait le choix de séparer en 2 phases la durée de la formation, phase 1 avec Jérémie et phase 2  avec François. Les 2 sont complémentaires et dispensées dans une logique étudiée et éprouvée.

Des formateurs impliqués

Jérémie FACHE est formateur en mécanique auprès du CNVA, installé depuis toujours à Antony (92) en région parisienne. Depuis plusieurs mois, Jérémie s’occupe d’une partie importante du programme de formation d’une durée de 10 mois. En plus de cette mission, il est également responsable de la formation et de son planning.

C’est ainsi que pendant 3/4 mois les stagiaires sont formés à la technologie générale. Ils aborderont tous les sujets de base liés à l’automobile en creusant la mise au point et réfection moteur. Le but est de leur transmettre l’analyse comme elle se faisait par le passé et pas seulement à changer les pièces sans “réfléchir”. C’est la phase 1 du programme de formation du CNVA.
CNVA

Une sensibilité à la mécanique

Jérémie aime son métier et le transmet avec passion. Pourquoi un moteur s’est usé de cette manière et comment y remédier? Comment restaurer ou réutiliser des pièces usées?
La phase 1 comporte une formation en carrosserie en parallèle de la mécanique. Ainsi, on observe l’intervention de professionnels de différents milieux (réparation cuir, sellier, charte de Turin, concepteur moteur, chromeur, lubrification, etc …).
Pour inculquer au mieux ces techniques, il y a une alternance de cours théorique en salle puis application à l’atelier. Les stagiaires utilisent des moteurs non fonctionnels destinés à être démontés. De même, ils utilisent des bancs de contrôle anciens, ainsi que des voitures pédagogiques sur lesquels ils appliquent les cours.
Puis, une fois ces techniques maîtrisées, c’est le grand saut pour nos stagiaires. Ils accèdent à des interventions sur des véhicules du CNVA ou des clients.
Par ce biais, les stagiaires qui viennent d’un milieu sans lien avec l’automobile sont mis à niveau et ceux qui avaient de bonnes bases font une révision.CNVA
En résumé au CNVA, Jérémie assure la phase 1 avant de confier les stagiaires à François pour la phase 2. Celle-ci se passe dans les conditions réelles d’un atelier de restauration.
Par ailleurs, pour la phase 2, le CNVA a étoffé son équipe par de 2 formateurs, un en mécanique et un en carrosserie. Un responsable d’atelier vient également compléter l’encadrement.