Le miracle de la modernité pour nos anciennes, la 3D !

Imprimantes imprimantes 3D 3D, la roue de secours du collectionneur.

Nous avons tous, du youngtimer au collectionneur plus aguerri, vécut le cauchemar de la pièce de rechange. Avez vous pensez aux imprimantes 3D ? Et oui, un morceau d’acier ou de plastique introuvable? Existe t-il caché à l’autre bout du monde? Il se fait désirer sur le marché de l’occasion. Alors, on essaie parfois de le reproduire soi-même, souvent sans succès…

La solution aux petits ennuis:

Réjouissez-vous, ces imprimantes 3D viennent au secours votre bijou qui fend la bise avec vos cheveux au vent. La révolution est en route, ne ratez pas le départ. L’imprimante 3D, du plastoc pour ma vioque ? (Du plastique pour ma relique ?)

Oui, mais pas seulement, petit rappel technique. Deux axes technologiques: les plastiques fondus (PLA et autres), appliqués par micro-couches superposées, et les poudres de métaux compressés. Ceux-ci permettent d’arriver à une pièce directement exploitable.

Un procédé au tarif exorbitant réservé aux industriels. Il nous reste donc l’impression par accumulation de polymère! Avec quelques étapes supplémentaires vous pourrez atteindre le Graal du passionné des belles lignes et des gros moteurs.imprimantes 3D

Comment reproduire un élément ? L’idéal est de numériser un modèle en état prêté par un club, soit auprès d’une entreprise spécialisée, soit en achetant un scanner portable pour de petites pièces. Accessoire introuvable ?

Dénichez la revue technique et mettez-vous à la 3D pour le modéliser via un logiciel gratuit. Si vous n’y connaissez rien, faites appel à des sites de créateurs 3D free-lance.

Peu onéreux et rapides, envoyez les plans, et hop ! En voiture Simone !

Une fois le prototype réalisé il suffit alors de créer son moule à remplir avec l’acier de votre choix. Plus rien n’est impossible, tout devient réalisable pour des coûts de fabrication loin des standards.

Vous pouvez effectuer vos impressions soit en fab-lab près de chez vous (souvent gratuit) ou auprès d’un imprimeur pro sur internet.

ZOOM sur une start up Française:

Nous pouvons par exemple vous recommander une jeune start up implanté à Bordeaux, fondée par Gauthier Laviron et Bastien Vanlathem , GRYP !imprimantes 3D

Après avoir créé Auto Exception & Cie, une entreprise de courtage et de conseil pour l’achat et la vente de voitures de collection, Gauthier Laviron et Bastien Vanlathem ont lancé GRYP.

Cette société, installée et incubée à Bordeaux il y a près d’un an, est spécialisée dans la reproduction de pièces détachées sur-mesure. Grâce aux techniques d’impression 3D, ces deux passionnés de voitures anciennes sont en mesure de reproduire des pièces automobiles rares, voire introuvables. D’ailleurs certaines ne sont plus produites en usine.

imprimantes 3D Choix du matériau en fonction des contraintes, modélisation de la pièce à la main, impression en machine, et enfin post-traitement pour un rendu à l’identique : ici, aucune sous-traitance.

Toute la chaîne de production est assurée à Bordeaux, dans les locaux – provisoires – de la jeune entreprise.

A l’avenir, Gauthier et Bastien espèrent investir dans de nouvelles imprimantes 3D, afin de produire des pièces mécaniques. Ce qui, on n’en doute pas, au vu des progrès technologiques, ne devrait pas tarder !

L’avenir de votre belle ne tient plus qu’à un fil, il est temps de vous mettre à l’ouvrage !