Nicolas Dubois et sa Porsche 912.

Il a restauré sa Porsche 912, Nicolas Dubois en parle

On aurait pu appeler ce dossier « Les risques de l’achat en ligne d’une Porsche importée », mais ce n’est pas dans nos habitudes.

En revanche, si l’homme de ce récit était primo-accédant pour ne pas dire novice, il n’est pas du genre à rebrousser chemin à mi-parcours.

L’homme d’affaire:

Nicolas Henri Dubois, l’un des quatre fondateurs avec Yannick Gavelle, Cyril et Karl Vaussard de Hotel&Préférence.

« Etant passionnés de sport automobile et de belles bagnoles, il nous a semblé tout à fait normal de bouger les choses. Allier passion, plaisir et business ce que l’on nomme de nos jours le ‘ bleasure’. On lance donc ce nouveau coffret à l’occasion de Rétromobile que vous trouverez également dans la boutique de Following Members.

Ce coffret Gentleman Driver’ est ainsi destiné aux épicuriens. Une passion pour les belles automobiles et qui se déplacent avec madame dans de beaux établissements.»

Accédez à l’article

porsche 912 Nicolas Dubois

Porsche 912:

Pour remplir le segment de prix entre la 356 encore produite et la 911, la 912 fut lancée sur le marché en 1965. Cela constitua une variante moins coûteuse et en même temps nettement moins puissante que la 911.

Au niveau de l’extérieur et d’un point de vue technique, la 912 était presque identique à la 911. À l’arrière, la motorisation est néanmoins assurée par le moteur quatre cylindres opposés à plat de 1,6 litres de la 356 SC. Sa puissance avait été réduite pour l’utilisation à bord de la 912 pour assurer de meilleures reprises et une plus grande endurance du moteur. La transmission était assurée par une boîte mécanique à 4 rapports.

On peut distinguer trois grandes familles de Porsche 912 :

  • les SWB (caisse a empattement court ou Short Wheel Base en anglais) produites jusqu’en 1968
  • les LWB (Long Wheel Base) produites en 1969
  • les 912E produites en 1976.

La 912 fut vendue a plus de 30 000 exemplaires. On en trouve peu en état d’origine aujourd’hui car elles ont souvent été modifiées.

Une version découvrable dite Targa apparaît en 1967. Une option très rare dite soft window faisait de la 912 Targa un véritable cabriolet doté d’un arceau de sécurité.