Retour sur le 31ème Salon Champenois du véhicule de collection

Salon Champenois du véhicule de collection

Un succès qui ne se dément pas

Au fil des années, le Salon champenois du véhicule de collection s’est imposé comme un événement majeur dans le domaine des collectionneurs autos et motos. Cette année le salon est partenaire de Following Members !
Fidèle à sa réputation de convivialité, le «salon de Reims» attire chaque année un nombre impressionnant de visiteurs. Tout cela au plus grand bonheur des organisateurs, Patrick ESTRADE. Christophe FOUAN. Patricia GIRARD et Yves JOUGNEAU.

Edition salon de Reims 2017

En mars 2017, ils étaient 32 000 à franchir les portes d’enceinte du parc des expositions de Reims. Ils sont venus chiner et admirer de merveilleuses mécaniques. Mais aussi partager et échanger avec les 590 exposants qui avaient fait le déplacement. En effet, le salon de Reims est avant tout un endroit pour les chineurs de pièces détachées ou objets de collection.
stand statique salon de Reims
C’est aussi la consécration pour les gagnants du concours de stands en animation ou statique
stand animation salon de Reims

 

esplanade salon auto de Reims

 

Il ne faut pas oublier de citer les quelques 140 associations présentes. Certaines d’entre elles participent au concours de décoration ou animation de stands sur un thème choisi par les organisateurs.

Edition salon de Reims 2018

Pour cette 31 ème édition, nous avons voulu mettre à l’honneur et rendre hommage aux Ateliers de Faverolles (petit village proche de Reims).
D’ailleurs, plusieurs véhicules 2CV Dagonet étaient présentés avec des informations sur leur créateur dont une  une 2CV Dagonet «prototype», 2CV Dagonet «Ghislaine», une 2CV Dagonet «Marie-France», ou encore une 2CV UMAP.
2 CV DAGONET 02Dagonet Marie France 4
Et si vous avez eu la chance de vous y rendre, vous aurez également pu profiter du soleil !! De très nombreux visiteurs, des allées pleines de passionnés, un nombre impressionnant d’exposants. Cette 31 ème édition est un réel succès et reste de loin un vrai rendez vous pour les amoureux de voitures et motos anciennes.

Salon REIMS 2018

L’ambiance est conviviale et tout est accessible contrairement à d’autres salons plus élitistes. Certes les allées sont difficiles à arpenter vu le nombre de visiteurs, mais cela se passe toujours dans la bonne humeur!

Salon REIMS 2018Cela fait plaisir à voir et offre un vrai retour aux sources pour les passionnés que nous sommes ! De plus, le prix de l’entrée est tout à fait raisonnable et l’organisation à la hauteur de l’événement.

Ci contre une  Matra Simca Bagheera Courrèges! Un modèle que l’on ne croise pas tous les jours sur nos routes…

LES ATELIERS DE FAVEROLLES de Jean Dagonet

Par expérience de la première guerre mondiale Jean Dagonet ouvre ses Ateliers de Faverolles en juillet 1943. Consécutivement à la pénurie de main d’oeuvre, il sait que la reconstruction du pays et le redémarrage économique va passer par une profonde modernisation. Cela va commencer par les milieux agricole et viticole. Il achète alors les épaves militaires qui jonchent la campagne marnaise puis, après guerre, les surplus de l’Armée US. Ainsi alimenté il fabrique sous licence le tracteur LTB (Louis et Tony Ballu) qui sera produit à quelques 150 exemplaires de 1948 à 1950.Salon REIMS 2018

Naissance de la 2 CV

Entre-temps Citroën présente sa 2 CV au salon d’octobre 1948, puis la distribue au compte-goutte à partir du salon suivant. En mars 1950 Jean Dagonet parvient à acheter à un rémois un exemplaire sorti deux mois plus tôt de l’usine de Levallois. Il mesure de suite le potentiel qu’il peut tirer de la mécanique volontairement bridée par Citroën. Il commercialise donc  toute une panoplie d’accessoires pour gonfler l’anémique 375 cm3, tout en maintenant sa fiabilité.
UMAP 02

Place à la création

Ainsi, Jean Dagonet caresse le rêve de produire un séduisant coupé sportif sur la base du châssis de la 2 CV. Après une tentative avortée en 1953 avec un carrossier trop lent dans l’exécution des travaux, Jean Dagonet décide de surbaisser des 2 CV berlines dans ses propres Ateliers de Faverolles. Pour la promotion de ses productions, mécanique et carrosserie, il s’entoure de fidèles clients qui engagent leur monture dans de nombreux rallyes, avec plutôt du succès. Ghislaine n°1.1

Quelques modèles “maison”

Dans les Ateliers de Faverolles vont ainsi naître trois successives carrosseries surbaissées: la 2 CV DF Ghislaine en 1954, la 2 CV DF Marie-France en 1955 et la 2 CV DF Chantal au salon de 1956.

Malheureusement, une alerte cardiaque impose à cet infatigable industriel de lever le pied dans ses affaires. Ainsi il cède son département carrosserie à l’U.M.A.P. de Bernon (Aube) et ses pièces mécaniques aux Établissements R.A.F. à Paris. Toutefois il conserve des liens avec la clientèle et la presse spécialisée jusqu’à sa retraite en 1958.

Les 10 et 11 mars It was the place to be….

Par ailleurs, lors de ce 31ème Salon Champenois du véhicule de collection étaient présents: un tracteur LTB (Louis et Tony Balu), une reconstitution d’atelier d’époque, documentation etc.
C’est donc grâce à l’investissement de tous les bénévoles des Belles Champenoises d’Epoque que cette future édition est un bon «cru».