James Corbett: les sculptures automobiles

Les sculptures en pièces détachées de James Corbett

James Corbett, sculptures automobiles steampunk.

Un mot qui fait peur pour un artiste qui force le respect. James Corbett est un artiste Australien, de Ningi dans le Queensland, très créatif qui converti des morceaux d’automobiles récupérés à la casse en sculptures. Ses sculptures sont faites d’engrenages, de bougies d’allumage, de tuyaux d’échappement, de radiateurs, d’enjoliveurs, de phares, de feux de signalisations, de chaînes, de roues, de cadrans, de compteurs, de boutons, de pignons et de roulements, de poulies et de courroies, en fait de n’importe quelles pièces que l’artiste peut se procurer du moment que ce sont des pièces d’automobiles récupérées à la casse.

Le steampunk en résumé

Corbett, même s’il s’en éloigne parfois, fait partie de ce courant culturel issu de la littérature de science-fiction qui s’étend à la sculpture. Un style « néovieux » mêlant design d’antan et technologies embarquées du futur.

De la casse à la vie de château

Patron d’une casse, il assemble fin 98 des pièces autos collectors disséminées dans son garage. Quelques modèles plus tard, James les dévoile à ses proches. Le succès est immédiat et l’enthousiasme gagne rapidement les sphères de l’art contemporain. Un conte de fées qui le transforme en 18 mois artiste international aux tarifs mirobolants. Ses sculptures valent aujourd’hui des milliers de dollars…et ont trouvé place dans les principales villes d’Australie et du monde. Elles ont servi aussi pour quelques une d’entre elles à des publicités mondialement connues. 

sculptures automobiles

Le processus créatif

Corbett passe des heures dans les cimetières à vieilles carcasses afin de réaliser ses sculptures automobiles et autres. Quand une pièce l’attire, il lui cherche une identité autre que celle perçue par nous tous. James sélectionne scrupuleusement matières et teintes pour en obtenir une combinaison harmonieuse. En résulte une esthétique sublime, parfois proche de l’art déco.

Le soudeur dessine rarement ses projets. Il se contente de se fixer une image précise et arrêtée de sa création. L’assemblage. L’art est un moteur qu’il faut laisser respirer. Corbett libère son œil, improvise le montage, fait grimper ses amis sur ses engins d’un autre monde, pourtant issus du nôtre, pour y ajuster ses futurs mannequins d’aciers. Sensations et ressentis.

Une sculpture, ça ne bouge pas, mais avec Corbett c’est le mouvement qui s’impose.

Ce type donne vie au métalsculptures automobiles

Ses réalisations de sculptures automobiles ou motos vous feraient presque ressentir le vent dans vos cheveux ou la force centrifuge d’un virage en épingle ! Idem pour son bestiaire, animaux de fer éblouissants, quasi vivants tant leurs postures soulignent le mouvement et la vivacité du présent. Découvrez James Corbett, un orfèvre du regard qui illuminera le vôtre.