Mode et voiture de collection

Mode féminine et voiture de collection

le mariage harmonieux de deux arts

Le domaine des voitures anciennes est considéré à tort comme l’apanage des hommes. Pourtant, on assiste de plus en plus à l’engouement des femmes dans ce secteur, notamment des vieux modèles. Mieux, elles les considèrent désormais comme un accessoire de mode! Mode et voiture de collection…

Nous vous invitons à découvrir le mariage harmonieux entre ces deux univers distincts mais complémentaires : mode féminine et voiture de collection.

mode et voiture de collection

Mode féminine et univers de l’automobile : une évolution harmonieuse dans le temps:mode et voiture de collection

Jusqu’à la fin du XIXème siècle, la mode féminine fut marquée par le statut de la femme figée : robe longue ample à la base, manches bouffantes, taille mince enfermée dans un corselet. Large chapeau à voiles, perruques et masques cachent cheveux et visage. Cette ère correspond à l’apparition de la première automobile fonctionnelle, rigide et sans confort.

Période de la belle époque d’avant-guerre, monter dans une voiture de collection prestige à 4 places de Panhard et Levassor (1895) était une véritable mode pour ces femmes bourgeoises.

Du coup, le changement de la mode féminine s’effectuait après la Première Guerre Mondiale. Les vêtements étaient plus pratiques : bouton par devant, abandon des corsets, chapeau moins volumineux. Dans la haute sphère, l’élégance fût de mise. Une tenue à chaque circonstance : le costume pour les courses en ville, la tea-gown pour l’intérieur, une robe spéciale pour le tennis.

Du coup, pour la gente féminine, rouler dans une voiture ancienne comme le Sandford Grand Sport (1928) symbolisait la classe. Les nostalgiques de nos jours sont à la recherche de ces modèles mythiques comme la voiture de course monoplace Abadal-Buick prototype Racer(1923).

L’après seconde Guerre Mondiale marquait un tournant historique dans la mode féminine avec l’avènement New Look de Christian Dior. Robes courtes serrant la taille, épaules larges et manches ballons, chaussures à semelles compensées. Vers les années 60, un vent de liberté soufflait avec la naissance du prêt-à-porter haut de gamme.

Yves Saint Laurent lançât sa luxueuse collection Rive Gauche. Les femmes appréciaient les voitures légères qui offraient plus de confort avec un prix plus accessible. Le marché visait particulièrement la gente féminine avec la mise sur le marché de la Citroën Traction Avant (1934), la Renault 4 CV (1946) et la Peugeot 203 (1948).

Créateurs de mode féminine et modèles mythiques de voiture : une belle affinitémode et voiture de collection

Les voitures anciennes sont devenues des accessoires de mode, au même titre qu’un sac à main ou des chaussures.

Retour du style rétro : la femme moderne associe sa petite robe à fleurs rose et ses escarpins pointus avec une voiture vintage fuchsia comme le Chevrolet Bel Air décapotable (1957) ou la Cadillac Fleetwood (1953).

A l’image de l’icône Brigitte Bardot, on marie la chemise vichy, jupe trapèze et ballerines Repetto avec les voitures mythiques. Ainsi l’élégante Ami6 Citroën (1961), la puissante Ford Mustang (1964) ou le Car Pontiac GTO (1966). Parmi les voitures de collection qui ont marqué les années 70, citons la prestigieuse Mercedes 280, la coquette Peugeot 504 ou encore l’emblématique Citroën Cx.

Conscient de l’engouement des femmes pour les voitures de collection, les célèbres créateurs emboitaient le pas. Ils habillaient les véhicules suivant la mode tendance. D’ailleurs, lors du Mondial de l’Automobile 2008, la maison de luxe Hermès présentait sa création : la «2 CV by Hermès».

La voiture jouait la carte de l’élégance avec ses jantes assorties à sa carrosserie marron. La mode féminine privilégiait le cuir, aussi le styliste utilisait ce matériau le plus possible. Ainsi on le trouvait sur les garnitures de portes, la boule de levier de vitesse, le volant et le rétroviseur.

Pour rehausser l’élégance de ce modèle, il enveloppait les banquettes d’une étoffe signée Hermès. Des raffinements qui ont séduit les femmes!

Des exemples fameux

mode et voiture de collection

Exposition mondiale «L’automobile et la Mode» en 2014.

Le couturier britannique Paul Smith présentait sa création : la «Mini Paul Smith». Pour perpétuer les rayures tendances de sa collection, il habillait cette voiture de collection: 86 bandes de 26 couleurs, du jamais vu dans l’histoire de l’automobile!

D’ailleurs, d’autres célébrités de la mode comme Lolita Lempicka ont associé leur nom à des grands constructeurs. De nos jours, les véhicules se féminisent avec la «Nissan Micra» romantique au ton cassis et orné de reflets violacés.

Créée par le couturier japonais, la «DS3 by Kenzo» est décorée de motifs inédits: de la carrosserie à la planche de bord en passant par la sellerie de siège.

Mode féminine et voiture de collection? 

C’est la rencontre de deux univers distincts qui sont devenus inséparables, deux mondes artistiques qui entretiennent une fascination réciproque! Et ce n’est pas Julia de Baldanza, la célèbre collectionneuse de voitures anciennes et amoureuse de bolides qui vous dira le contraire.mode et voiture de collection