Les voitures des présidents et chefs d’Etat

Plus qu’un véhicule de fonction, les voitures des présidents représentent l’image que le dirigeant veut donner à ses homologues étrangers. Depuis la première moitié du XXe siècle, les différents chefs d’Etat paradent à bord de voitures considérées aujourd’hui comme des modèles de collection d’exception. Retour sur ces voitures mythiques dont certaines ont – tristement – marqué l’histoire.

Les voitures des présidents français

C’est en 1913 qu’apparut la première voiture de fonction sous Raymond Poincaré. Si Renault a été la marque privilégiée jusqu’au milieu des années 50, Citroën a su séduire certains dirigeants.

Au début du XXe siècle, Renault construit une voiture de luxe : la 40CV. En 1920, elle devient la voiture officielle des présidents et cela jusqu’en 1928, date à laquelle Renault cesse sa production. En 1929, la marque présente son nouveau modèle de luxe, la Reinastella qui fut utilisée par Paul Doumer et Albert Lebrun. Il faudra ensuite attendre la présidence de René Coty, à partir de 1954, pour voir les premières Citroën. Possédant déjà une 15/6 Limousine pour ses déplacements personnels, l’ancien président opte pour le même modèle pour ses fonctions officielles. Il commanda 2 voitures : une 15/6 H Limousine et une 15/6 H décapotable qu’il utilisera lors de défilés.Citroën Traction Avant

Lors de son arrivée au pouvoir en 1958, le Général de Gaulle commanda 2 Simca Présidence. Son successeur, Georges Pompidou les utilisera également pendant son mandat. Mais la voiture qui caractérise le Général de Gaulle est sans conteste la Citroën DS. C’est à bord d’une DS 19 qu’il réchappa à un attentat le 22 août 1962, celui du Petit Clamart. A partir de ce jour, il conserva ce modèle jusqu’à la fin de ses fonctions en 1969.

Terminons ce tour d’horizon par la Citroën SM qui servit à plusieurs présidents, de Georges Pompidou à Jacques Chirac. Citons également la DS 21 et la Peugeot 604 utilisées par Valéry Giscard d’Estaing et la Renault 30 de François Mitterrand.

Les voitures des chefs d’Etat à l’étranger

Aux Etats-Unis

Lincoln ContinentalComment ne pas parler des voitures anciennes américaines sans parler tout d’abord de celle dans laquelle l’ancien président américain, John Fitzgerald Kennedy, a été assassiné. Cet événement a non seulement marqué les esprits mais a aussi rendu la voiture tristement célèbre. C’est à bord d’une Lincoln Continental que paradaient le président et sa femme en ce jour tragique de novembre 1963 à Dallas. Elle est aujourd’hui exposée au musée Henry Ford de Dearborn dans l’état du Michigan. Malgré cet événement, le successeur de JFK, Lyndon Johnson, a conservé ce modèle en le dotant d’un blindage à l’épreuve des balles. Il faut dire que la Lincoln est la marque de voiture utilisée par les présidents américains depuis la fin des années 30. Avec Ronald Reagan, la Cadillac fait son entrée à la Maison-Blanche au début des années 80. Elle est encore aujourd’hui la marque de référence des présidents.

La reine Elizabeth II ou la passion des voitures

DE36 Limousine LandauletteDe l’autre côté de la Manche, la reine Elizabeth II, fervente passionnée d’automobiles, possède une importante collection de voitures. Dans son garage, c’est un défilé de noms prestigieux : Jaguar, Rolls-Royce, Daimler ou encore Land Rover. Citons par exemple la Rolls-Royce Phantom V qui a été produite en seulement 516 exemplaires et que la reine a utilisé pendant près de 40 ans. Elle possède également l’une des toutes premières voitures construites par la marque : une Silver Ghost de 1924. Aux côtés de ces voitures d’exception, trônent également un Land Rover série 1 State IV de 1953, plusieurs Daimler comme les modèles DE36 Limousine Landaulette de 1946 ou le Double-Six 30HP Brougham de 1929. Ford est aussi représenté avec le V8 Pilot Shooting Brake de 1951 ou le Zephyr Estate de 1956. Enfin, parmi elles, une Citroën C4 de 1930 complète cette collection exceptionnelle.

Et ailleurs ?

Continuons notre  tour du monde avec le Brésil où l’une des voitures présidentielles est une Rolls-Royce Silver Wraith décapotable de 1952. Elle est utilisée lors de cérémonies officielles. En Italie, le président parade dans une Lancia Flaminia 355 Presidenziale de 1960. Le président uruguayen José Mujica est un amoureux des Coccinelles et en possède une Beetle de 1987. Malgré des offres d’achat avoisinants le million de dollars, il refuse de la vendre.