Routes mythiques de France….

Les routes mythiques de France

Elles ont réputées pour la beauté de leur paysage comme la Grande Route des Alpes, pour leur valeur historique comme la N85 dite Route Napoléon,

Venez donc découvrir les routes mythiques de France avec Following Members. 

Découvrez également la route des châteaux de la Loire ou encore la Nationale 7, pour les promesses de vacances et de détente. Certaines routes mythiques de France  offrent des idées de road-trips exaltants !routes mythiques de France

Les cheveux au vent, au volant de votre Citroën traction! Il n’y a que vous, la route et ce curieux goût de vacances qui vous envahie tous les ans à la même période. Cela ne fait aucun doute, vous êtes sur la nationale 7, en route pour de nouvelles aventures.

Ainsi, la nationale 7, route mythique de France, est réputée pour être une route de vacances. C’est celle que l’on empruntait que pour les week-ends et les beaux jours…

La route des grandes Alpes

La route dite des «Grandes Alpes», qui relie Thonon-les-Bains à Nice, le lac Léman à la Méditerranée, est née il y a cent ans à l’initiative du Touring club de France (VIDEO) .

L’idée était de développer le tourisme automobile à peine naissant. 

D’ailleurs, à bord d’une 2CV, le réalisateur Pierre Belet renoue avec cet esprit pionnier des débuts en empruntant cet itinéraire de montagnards. Il part ainsi  à la rencontre d’une France en vacances en quête d’authenticité, de terroirs et de moments de partage.routes mythiques de France

Randonneurs, alpinistes, bergers, fans du tour de France ou encore gardiens de refuge constituent l’histoire des usages de cette route.

Dans ce road-movie alpestre, autochtones et touristes tentent de trouver leur recette du bonheur, l’été, dans les alpages.

un peu d’histoire:

La création de cette route au début du XXe siècle servait les projets de l’Etat, qui cherchait à désenclaver les vallées alpines.

Le Touring Club voulait valoriser l’usage de l’automobile, alors en plein essor, par une route reliant les grands cols.

Ainsi naquit le premier itinéraire touristique de France. De Thonon-les-Bains à Menton, se succèdent alpages, cols et villages perchés sur près de 700kms de route en lacets. Ce parcours d’altitude vous emmène jusqu’à 2764m, au col de l’Iseran.

Attention, avant juin et passé octobre, n’oubliez donc pas de demander aux offices du tourisme si la route est bien praticable.

D’ailleurs, cette Route des Grandes Alpes devient alors la route la plus haute d’Europe, qui, dans ces années de tensions, procure une fierté cocardière.
Ainsi, refaire la Route des Grandes Alpes aujourd’hui, c’est tenter de renouer avec cet esprit de pionnier et de découverte.

C’est notamment l’envie de retrouver la route des vacances et des plaisirs simples. Finies les années bling bling, la frénésie des destinations lointaines clés en main.
Maintenant, la tendance serait au retour de l’authentique, au terroir, aux histoires vraies. La route des Grandes Alpes, incarne cette quête.
Bref, une route qui sent bon la France, celle que l’on aime, encore plus au volant d’une ancienne.

La route Nationale 7  

la route des vacances

Près de 1000km séparent le point zéro du parvis de Notre-Dame de Paris et la côte d’Azur.

Un itinéraire qui permet de découvrir la diversité des paysages de la France en traversant la Bourgogne, l’Auvergne, la vallée du Rhône, le massif de l’Esterel…

Elle est surtout empruntée massivement par les premiers vacanciers parisiens bénéficiant des congés payés de 1936,.

La nationale 7 est aussi surnommée “la route bleue”, en rapport avec les eaux de la Méditerranée qui attendent le voyageur.routes mythiques de France

Aujourd’hui déclassée, la Nationale 7 reste dans toutes les mémoires la route du soleil et du Sud qui conduit « vers les rivages du Midi ».

Pour reprendre les paroles de la chanson de Charles Trenet qui acheva d’immortaliser cette route du bonheur.

Notez qu’elle est aujourd’hui aussi mise en dessin par Thierry Dubois dans un ouvrage paru aux éditions Paquet.

 

La N85 ou Route Napoléon

1er mars 1815 : Napoléon Bonaparte a quitté son exil de l’île d’Elbe et débarque à Golfe-Juan. Il est bien décidé à remonter jusqu’à Paris reprendre son trône. Cependant, les partisans de Louis XVIII rendent le chemin périlleux. Ainsi, Napoléon et sa troupe doivent emprunter les chemins de traverse par la montagne.

routes mythiques de France

C’est ainsi qu’à marche forcée, il parvient à Grenoble en une semaine. La route d’aujourd’hui épouse les principales lignes de cet itinéraire et ses dénivelées rapides de moyenne montagne. Elle emprunte les haltes dans les villes et villages où s’arrêta Napoléon : Cannes, Castellane, Sisteron, Gap, Corps…

Malgré tout, elle est aujourd’hui encore très empruntée pour rallier le sud de la France depuis Grenoble.

 

La route des châteaux de la Loire

Les XV et XVIe siècles sont une période troublée de l’histoire de France, entre guerres et développement des arts qui aboutira à la Renaissance.

Le long de la Loire, d’Angers à Orléans, une quarantaine de châteaux et d’édifices religieux illustrent superbement cette transition. Ainsi, de la forteresse médiévale de Chinon, vous aboutissez à Chambord et Chenonceau, tout en raffinement.

Voici un parcours idéal pour les amateurs de patrimoine historique. Il permet de découvrir des fleurons d’architecture tels que l’escalier à vis de Blois, ou l’originalité du toit de Chambord.

C’est là que se déroulèrent et se décidèrent quelques-uns des plus grands événements de l’époque.

La encontre de Jeanne d’Arc et Charles VII à Chinon, la convocation des Etats généraux à Blois, et les fêtes grandioses d’Amboise…

Ces “célèbres” routes mythiques de France resteront à jamais un réel trésor…

Passionnés et collectionneurs de la communauté Following Members, adressez nous vos photos de ces belles balades !