Comment continuer à profiter de nos anciennes ?

Comment continuer à profiter de nos anciennes malgré des lois de plus en plus restrictives ?

 

Où est-il ce bon vieux temps où rouler en anciennes n’était pas un casse-tête ? Depuis plusieurs années, posséder un véhicule de collection devient de plus en plus compliqué car ils ne correspondent plus aux normes exigées par le code de la route. Dernier problème en date, les vignettes CRIT’AIR qui les bannissent des grandes agglomérations. Mais alors, comment continuer à profiter de nos anciennes ?

 

La circulation devient difficile avec une voiture ancienne

profiter de nos anciennesQu’elle soit essence ou diesel, les voitures de collection menaient la belle vie il y a quelques années encore. Virées sur les routes, traversées des villes, elles se pavanaient sous les yeux admiratifs des passionnés et des curieux. Or, avec des pics de pollution de plus en plus fréquents, la loi a mis en place un système interdisant aux véhicules les plus polluants à circuler dans certaines zones. Ce système, ce sont les vignettes CRIT’AIR numérotées de 1 à 5, en sachant que le chiffre 5 désigne le plus haut niveau de pollution. Les zones concernées sont majoritairement les grandes agglomérations. Par exemple, depuis le 1er juillet, la ville de Paris impose à tout véhicule d’avoir sa vignette sur son pare-brise car les plus polluants sont désormais interdits dans la capitale et 47 autres villes du Grand Paris.

Mais alors qu’en est-il des anciennes ? Car sans se mentir, nous savons qu’elles polluent plus que les autres. Serait-ce la fin des parades des véhicules de collection dans les villes ? Eh bien non, pas encore ! En effet, plusieurs villes de France ont obtenu une dérogation de trois ans supplémentaires. Continuons donc à profiter de nos anciennes avant ce laps de temps et avant que la loi ne décide de créer une autre législation.

 

Mais alors, où rouler et profiter de nos anciennes ?

Ce qui est certain, c’est que les voitures de collection constituent un extraordinaire patrimoine roulant. Et cela personne ne peut le nier, même pas les plus hautes autorités. Rassemblements, expositions, salons, rallyes, elles attirent une foule toujours plus nombreuse. Aujourd’hui, il est donc tout à fait possible de profiter de nos anciennes à travers de multiples événements qui se déroulent tout au long de l’année et dans toute la France. Campagne, montagne, bord de mer, routes mythiques, vous avez l’embarras du choix.

profiter de nos anciennesLes clubs de passionnés, toutes marques ou modèles confondus, organisent régulièrement des sorties pour permettre aux adhérents de se retrouver et parler belles mécaniques. Sous l’égide de la FFVE, ces rencontres se font en toute légalité et sans risque qu’une institution vienne les troubler.

Et puis n’oublions pas les sorties planifiées par nos membres eux-mêmes ! Fort de plus de 1 500 adhérents, Following Members permet à ces derniers de proposer diverses sorties et balades. N’hésitez pas à consulter les dernières virées en date.

 

Sécuriser nos anciennes pour en profiter plus longtemps

Pour continuer à profiter au maximum de nos anciennes, il faut penser à la sécurité. A la fois celle de la voiture mais aussi celle du conducteur et de ses passagers. Parce qu’il s’agit d’un modèle d’exception, un véhicule de collection attire de nombreuses convoitises. Se le faire voler représente bien plus que la perte d’une voiture. C’est toute une passion qui est touchée dans l’âme. Pour éviter ce genre d’événement fâcheux, voici quelques conseils avisés :

  • la garer dans un garage fermé et sécurisé,
  • si elle est garée à l’extérieur, la bâcher,
  • quand vous êtes de sortie, ne pas stationner dans un lieu isolé,
  • ne pas laisser le moteur allumé sans être à côté,
  • vérifier systématiquement que toutes les portes soient bien fermées (et le toit ouvrant le cas échéant),
  • mettre une canne antivol et/ou une alarme,
  • la confier à une société de gardiennage.

 

profiter de nos anciennesVous ne le saviez peut-être pas, mais les ceintures de sécurité n’ont pas toujours été obligatoires dans les voitures. Elles le sont depuis le 1er septembre 1967 pour les sièges avant et depuis le 1er octobre 1978 pour les sièges arrière. Quid des anciennes d’avant ces dates ? La loi précise que chaque véhicule doit être conforme au code de la route alors en vigueur à sa date de mise en circulation. Cela signifie donc que les voitures de collection d’avant 1978, ne sont pas tenues d’avoir des ceintures de sécurité avant et/ou arrière. Cependant, pour des raisons de sécurité évidentes, il est possible de mettre des ceintures sans pour autant altérer au style de la voiture. Le site Retrobelt propose une large gamme de ceintures que vous pouvez commander et faire ajouter ensuite par un professionnel.