Quels joints pour nos voitures anciennes ?

Joints pour les voitures anciennes

joints pour voitures anciennes

Trouver des pièces s’apparente souvent à une chasse au trésor pour les propriétaires de voitures anciennes. Si les collectionneurs n’en sont pas conscients lors de l’achat, ils l’apprennent rapidement. Les joints pour les motorisations se procurent facilement, mais il en est moins vrai pour les joints de carrosserie et pièces en caoutchouc utilisées pour les garnitures de vitres ou pare-brise.

Tout dépend souvent de la popularité du modèle de votre véhicule. Plus un modèle était commercialisé en grand nombre, plus les chances de mettre la main sur des pièces d’origine augmentent.joints pour voitures anciennes

Apparu réellement dans les années soixante-dix, le marché de la voiture ancienne s’est étoffé au cours des années. Les voitures apparues après 1945 constituent la majorité des voitures avec un leadership tenu depuis des années par les marques anglaises.

Profilés refabriqués et joints sur souscription

Les joints pour habiller les portières et les vitres sont généralement des pièces refabriquées par les ateliers. Les collectionneurs trouvent les modèles les plus demandés chez les fournisseurs comme le Comptoir de la carrosserie. Ils s’approvisionnent auprès d’ateliers capables de mouler les profilés anciens. Le prix des joints varie selon leur rareté et leurs contraintes de fabrication. Les joints de garniture pour cabriolet sont parmi les plus difficiles à reproduire compte tenu de leurs profilés. Ces pièces sont majoritairement importées des pays de l’Est, Turquie ou Argentine où les coûts de fabrication sont moins élevés.

Cependant des entreprises Française comme ENPI, situé à Lesigny, diffuse son catalogue sur internet et participe aux manifestations nationales telles que Rétromobile ou Equip Auto.

Pour les joints des véhicules plus rares ou appartenant aux catégories Ancêtres Vétérans et Vintages, les collectionneurs sont obligés de se tourner vers les clubs de marques. Les derniers stocks ayant disparu, les constructeurs lancent des fabrications sur souscription. Une centaine de commandes doivent être réunies par les clubs afin que celles-ci puissent être honorées à des coûts raisonnables.

Sérieux et professionnalisme des entreprises spécialisées dans l’accessoire

Acheter un joint sur une braderie ou par l’intermédiaire d’un particulier reste cependant possible. Les acheteurs doivent vérifier leur état avant l’achat. Un joint se conserve parfaitement s’il a été protégé de l’humidité du froid et de la chaleur. Le caoutchouc dessèche et casse s’il n’a pas été protégé.

Les puristes, très attachés à la conformité des pièces, doivent regarder leur composition et veiller à ce qu’elle soit identique à celle d’origine. Cette composition se révèle souvent un indice de qualité. Un joint de pare-brise moins souple que le modèle initial s’avérera impossible à monter.

Les professionnels de l’automobile de collection saluent le sérieux des sociétés spécialisées dans la vente et la fabrication de pièces détachées pour ces voitures. Toutefois, ils recommandent aux collectionneurs d’acheter en Recommandé et contre remboursement les pièces proposées sur internet, provenant de fournisseurs non référencés.