La coopération des Etats membres de la CEE dans la répression routière

Depuis la mise en place des radars de contrôle de vitesse en France, les statistiques démontrent que 21 % des infractions concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, qui ne représentent eux-mêmes que 5% à 6% du trafic routier. Une directive du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne a ainsi été mise en place depuis Mars 2015 concernant l’échange transfrontalier d’informations s’agissant […]

Pour lire la suite de cet article vous devez être membre de Following Members

Connexion Inscription