PLEINS PHARES SUR EPOQU’AUTO 2019 !!

Cette année, le plateau de prestige Epoqu’auto fait à nouveau la part belle à une marque transalpine : Maserati. C’est sur la thématique « Du circuit à la route » que les visiteurs pourront admirer 28 véhicules d’exception.

Pleins phares sur quelques modèles très rares exposés au salon !

Comme les autres années, Folowing Members est partenaire du salon Epoqu’auto et vous emmène découvrir les secrets et anecdotes de l’histoire de l’automobile. Vous pourrez également découvrir les marques à l’honneur cette année pour cette superbe édition qui s’annonce.

Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des événements qui vous intéresseront et assouviront votre passion pour cette fin d’année en lisant notre article (cliquez)!

 MASERATI 250 F et 300 S,
Deux stars des circuits des  années 50 dans leur état d’origine !

 250 F 
Inchangée depuis sa retraite sportive en 1960, cette 250F portait initialement le N° de châssis #2506. C’était une voiture d’Usine sortie rouge en 1954 avec une carrosserie différente, plus courte et parsemée de rangées de petites persiennes sur les flancs et le capot moteur. Au cours des années 50, ce modèle est passé entre les mains de plusieurs pilotes de renoms et a concouru à de nombreux de grands prix sous plusieurs numéros. Récemment, cette «Belle aux Bois Dormant» n’a pu être re-demarrée, malgré le soutien d’un enthousiaste concessionnaire Maserati en France, à la demande du siège Maserati à Modena qui recommande de la préserver en l’état.

 300 S 
Cette Maserati 300S est en France depuis 50 ans, initialement propriété de la collection Schlumpf devenu Musée National de l’Automobile à Mulhouse. C’est une des rares Maserati de course de l’Age d’or qui soit toujours non restaurée de nos jours et maintenue dans l’état ou elle se trouvait quand sa carrière sportive s’est arrêtée au début des années 60.

Aujourd’hui, la Maserati 250 F est estimée à plus de 10 millions d’euros et la 300 S à plus de 4 millions d’euros.  

MaseratiMASERATI

 

MASERATI 6CM N°1541

En 1937, le constructeur automobile Maserati ne construit que 28 exemplaires de la 6CM N° 1541. L’une d’entre elle est MASERATI 6CMengagée par la Scudéria Ambrosiana pour être pilotée par Luidji Villoresi. Celui-ci remporte le Grand Prix de République Tchèque à Brno. Après un changement de propriétaire, elle participe à de nombreuses courses dans les années 40 et 50.

 

 

 

MASERATI A6G 2000 CONVERTIBLE 

En 1954, la marque lance la production de 60 exemplaires du cabriolet. Le modèle exposé MASERATI A6Gsur le salon fait partie des 12 cabriolets carrossés par Pietro Frua sur un total de 60 véhicules coupés et cabriolets construits. A sa sortie d’usine, cette 2 L était la plus chère vendue sur le marché mondial.

 

 

 

 

Les MASERATI exposées au salon Epoqu’auto:

PLATEAU PRINCIPAL ET STAND DU CLUB – HALL 4 :
A 6 G 2000 CONVERTIBLE, 3500 GTi, 3500 GT CABRIOLET, SEBRING, QUATROPORTE 1, MISTRAL, MEXICO, GHIBLI, BORA, INDY, MERAK, KALYAMI, KHAMSIN, BITURBO SPYDER, SHAMAL, 3200 GT, 4200 SPIDER, 300 S, 6 CM, 8 CM, TIPO 2000

GALERIE 6
250 F, SM, LIGIER JS2, GT GROUPE 4

QUELQUES MOTOS, AUTOUR D’UNE 3500 GT COUPÉ SÉRIE 1 :
MASERATI L 160CC T4 DE 1956, MASERATI 125CC T2 FOURCHE DE 1955