Le métier de rectificateur de culasse

Qu’est ce qu’un rectificateur de culasse ?

Description

Le rectificateur de culasse moteur, appelé également rectificateur moteur, détermine la cause d’une panne de moteur essentiellement automobile. Il peut intervenir sur la culasse, le vilebrequin ou le bloc moteur,. Son travail minutieux nécessite la maîtrise de machines dédiées, et donc une formation particulière. Le rectificateur est sollicité dès lors que la culasse du moteur est endommagée. Qu’il s’agisse de moteurs anciens ou neufs, les étapes de rectification sont en tous points identiques. Le rectificateur travaille la majorité du temps sur la culasse elle-même : elle se situe dans la partie haute du moteur et est faite soit en fonte soit en aluminium.

rectification de culasseLa plupart des culasses sur moteurs anciens sont en fonte. La culasse soutient plusieurs pièces du moteur indispensables à son fonctionnement dont la chambre de combustion. L’étanchéité de cette dernière est assurée par le joint de culasse, petite pièce très importante, qui doit obligatoirement être en bon état au risque de gros dégâts. Noter que certains modèles d’anciennes voitures avec moteur à pistons n’ont pas de joints de culasse. C’est le cas par exemple des Citroën 2CV, Acadiane, Méhari ou la Porsche 911.

Comment le rectificateur va t-il identifier le problème de la culasse?

Tout d’abord, le rectificateur de culasse va la tester pour vérifier si elle est fissurée. Cela se fait, soit en la plongeant dans de l’eau très chaude (80° à 90°) soit en l’aspergeant d’un liquide graisseux. Le but étant de faire ressortir les fissures s’il y en a. C’est ce qu’on appelle la mise à l’épreuve.

Une fois la fissure ou la dégradation détectée, il peut décider de procéder au surfaçage de la culasse. C’est une étape très technique et précise qui nécessite l’utilisation d’une machine, la fraiseuse ou « surfaceuse » dans le jargon mécanique. Le rectificateur va devoir enlever les parties endommagées, qui s’apparente à un ponçage, pour rendre la surface de la culasse parfaitement lisse.

rectification de culasse

Il arrive que le rectificateur soit amené à travailler non pas sur la culasse mais sur les cylindres du moteur, on parle alors d’alésage. C’est une intervention sur le bloc-moteur. Cela est nécessaire si les cylindres sont abîmés. Le rectificateur utilisera là également plusieurs types de machines-outils (dont la fraiseuse et l’alésoir) afin de redonner au cylindre son diamètre « cote réparation ». Cote réparation signifie qu’on va chercher à lui redonner son diamètre et sa surface lisse.

Enfin, le rectificateur peut avoir à travailler sur un vilebrequin abîmé. Cette étape consiste à le faire redevenir lisse s’il est rayé et à réduire son diamètre. Techniquement, le vilebrequin, est une pièce dans le moteur qui, grâce à la bielle – une pièce dotée de deux articulations- va permettre un mouvement de rotation et transmettre le carburant dans les cylindres du moteur.