Restriction de circulation à Lille ?

restriction de circulation Restriction de circulation

Rouler en youngtimer à Lille Les épisodes récurrents de pollution ont amené la métropole lilloise à prendre des mesures de restriction. L’association ATMO, qui analyse les pics de pollution, a tiré la sonnette d’alarme en janvier dernier. Des pics ont été relevés entre 9 et 10, soit à leur niveau maximum. L’ambition de la MEL (Métropole Européenne de Lille) est de rendre sa ville respirable d’ici à 5 ans.

Cela entraînera obligatoirement une ZCR (Zone de Circulation Restreinte). Ce sont les voitures les plus anciennes, dont les youngtimers, qui risquent d’être touchées par cette restriction. La MEL affirme qu’une consultation publique est actuellement en cours..

Nous ne savons donc pas encore, si les ZCR seront appliquées de façon ponctuelle ou uniquement pendant les pics de pollution. Néanmoins, il y a de grandes chances pour que Lille suive l’exemple de la capitale. À Paris, les voitures concernées par les zones de restriction sont celles, mise en circulation avant le 1er janvier 1997.

Les villes concernées

Depuis le 1er juillet 2016, rouler en voiture de collection est interdit dans Paris. Néanmoins, il faut savoir que cette interdiction de circulation ne s’applique ni le week-end ni le soir entre 20 h et 8 h du matin. En ce qui concerne les voitures de collections de plus de 30 ans et, immatriculées comme telles, elles peuvent bénéficier d’une dérogation.

La ville de Grenoble a aussi mis en place, un dispositif de circulation différenciée. En cas de pic de pollution, la restriction de rouler, pour les véhicules immatriculés avant 1997, s’appliquera à partir du 5ème jour de pollution. Elle touche les 49 communes de la métropole.

La ville de Lyon a également prévu une mesure qui implique la prohibition de rouler pour tous les véhicules dits « légers », immatriculés avant le 1er janvier 1997. Le département de Haute-Savoie a lui aussi pris la même disposition. L’interdiction concerne les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1996.

Enfin, Toulouse et Bordeaux ont rejoint le mouvement. On remarque cependant que des agglomérations beaucoup plus petites ont adhéré à cette impulsion comme Annemasse, Épernay, St Étienne, ou encore Cannes. En réalité, ce sont déjà 735 communes de France qui se sont déclarées partantes pour intégrer le projet « Ville propre en 5 ans ». Cela entraînera ainsi une interdiction de rouler pour les youngtimers.

À l’heure actuelle, les youngtimers semblent être prises dans un étau… Trop jeunes pour être considérées comme des voitures de collection, et trop vieilles pour avoir le droit de rouler.